Témoignage

sofia
L'histoire de Sofia

Je m’appelle Sofia et je suis née en 1968 à Lisbonne dans une famille conservatrice et traditionnelle. J’ai commencé à consommer des drogues à l’adolescence. Comme presque tous, j’ai débuté en fumant du hachich. Et, plus tard, j’ai essayé les cachets de « speed » et la cocaïne.

Mes parents me donnaient beaucoup de liberté pourvu que je réussisse dans les études. Souvent je prenais des cachets pour étudier pendant la nuit et cela me paraissait normal. La cocaïne je la prenais lorsqu’il y avait des fêtes ou des réunions entre amis.

Après l’université je me suis mariée et, sans effort apparent, j’ai arrêté de consommer parce que je voulais des enfants et que j’étais consciente des risques pour les bébés. Tout s’est bien passé pendant 8 ans mais lorsque mon mariage a connu des difficultés, je suis retombée dans la consommation de drogues. Parfois j’attendais que toute ma famille soit endormie et je sortais pendant la nuit pour acheter de la cocaïne. Cette situation a duré jusqu’à ma séparation. Un an après la séparation, j’ai perdu mon travail et à partir de ce moment-là j’ai vraiment commencé à consommer beaucoup. Quand j’ai été licenciée de mon travail j’ai reçu une grosse indemnisation et je l’ai presque toute dépensée en drogues.

Désespérée, me sentant complètement accro, j’ai demandé de l’aide à ma mère. Celle-ci m’a amenée chez un médecin qui m’a conseillé de faire une désintoxication dans un hôpital et ensuite d’entrer dans un centre de réhabilitation. C’est ainsi que je suis arrivée à Betel.

Ici j’ai refait m’a vie, je me suis mariée avec José qui était aussi dans le centre. Je ne consomme plus depuis 6 ans et aujourd’hui j’aide d’autres personnes, qui ont vécu des histoires semblables à la mienne, à sortir du monde de la drogue.

jose
L'histoire de Jose

Je m’appelle José et j’ai 65 ans. J’ai commencé à consommer des drogues lorsque j’avais 14 ans. J’ai commencé avec des drogues légères et plus tard j’ai commencé à prendre des drogues dures comme l’héroïne et la cocaïne.

Pendant longtemps j’étais un simple consommateur mais après un certain temps j’ai commencé à trafiquer. Je le faisais pour obtenir plus d’argent pour consommer. Je n’ai jamais eu des problèmes financiers et j’avais toujours assez pour les drogues. Sans m’en rendre compte, je suis devenu accro à l’héroïne.

L’addiction nous fait perdre la confiance en nous-mêmes et elle nous fait oublier les projets de vie que nous avions : le travail, la famille, etc. Elle devient une angoisse quotidienne qui nous fait oublier l’être humain que nous sommes.

J’ai été accro pendant 33 ans. Quand j’ai voulu m’en sortir la médecine n’a pas pu m’aider et la seule solution fut d’entrer dans un centre de réhabilitation chrétien, Betel. Depuis ce jour ma vie s’est transformée.

Ce que j’ai vécu de plus important dans le centre c’est de connaitre Dieu. Il m’a appris à faire les bons choix dans la vie, à respecter les autres personnes. J’ai récupéré ma fille qui était sortie de ma vie à cause de mon addiction. Et je me suis marié avec celle qui est aujourd’hui ma femme.

Sofia et Jose

Sofia et Jose le jour de leur mariage